Attend-on d’un.e artiste qu’il/elle exprime sa pensée, ou sa créativité ? L’Art étant aujourd’hui un Métier, la frontière entre œuvre et engagement se délite. Dans un contexte social et sociétal mouvementé, ponctué de polémiques et de mobilisations, elle perd parfois même de sa pertinence. Zola a accusé, Simone de Beauvoir a déconstruit, Banksy a dénoncé, Angèle a chanté, Kendrick Lamar a posé, Andréa Bescond a joué…

Mais si l’Art est aujourd’hui un formidable outil pour exprimer sa pensée et son engagement, autrement que par la parole, aussi a-t-il servi à produire du beau, rien que pour le beau. Finalement, l’Art pour l’art a-t-il encore sa place aujourd’hui ou bien peut-on définitivement cloué le bec à Théophile Gautier et son adage « tout ce qui est utile est laid. » ?

Toutes ces questions, on souhaitait en débattre, ensemble en physique, en live dans l’enceinte de l’ICP. Mais pour s’adapter au contexte actuel, on vous propose plutôt une version “à emporter”, un débat découpé en quatre (selon le nombre d’invité.e.s), notre propre émission de podcast. 

Tout au long de la Quinzaine Culturelle, chaque épisode donnera la parole à un.e intervenant.e du milieu journalistique, artistique ou universitaire pour qu’il/elle réponde à nos questions et nous aide à éclairer ces sujets quelque peu floutés par l’actualité.

On vous donne rendez vous les 10, 13, 16 et 20 décembre pour découvrir ce qu’en pensent les professionnel.le.s et resituer la place de l’Art dans l’art.

Merci à Monsieur Harry Bellet d’avoir accepter notre invitation. Nous remercions également l’institut catholique de Paris et Le Crous pour leur soutien et sans rien n’aurait été possible. 

Découvrez les intervenants du podcast "L'Art pour l'Art"

Fermer le menu